Projets

Le Pôle soutient ou initie une variété de projets. À l’image du secteur minier, les projets dépassent souvent les frontières du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’UQAT et impliquent plusieurs partenaires, même au-delà de notre territoire.

Suivez-nous sur LinkedIn pour être au courant de tous les développements !

La RAMPE

La RAMPE est une communauté de pratique qui œuvre à actualiser l’enseignement supérieur afin de l’adapter aux transformations de l’industrie et de la société, qu’elles soient de nature environnementales, énergétiques ou en lien avec la transition vers l’industrie 4.0. Des organismes du secteur minier, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et des enseignants de divers programmes de trois cégeps – Thetford, Sept-Iles et Abitibi-Témiscamingue sont impliqués dans ce projet. La RAMPE propose un événement annuel sous le thème de la mine de demain et une série d’activités de réflexion et de réseautage.

Programmes de formation du secteur minier culturellement pertinents pour les Autochtones

Cet outil propose une méthode d’autoévaluation qui permet de mesurer la pertinence culturelle autochtone de programmes de formation postsecondaire dans le secteur minier et d’identifier les domaines et les actions à prioriser pour cheminer vers l’atteinte de la sécurité culturelle. Le projet, développé en collaboration avec l’École d’études autochtones (UQAT), propose une revue de littérature et un outil d’évaluation convivial basé sur des discussions, notamment avec des personnes autochtones.

XPmines – expérience numérique au secondaire

XPMines est une expérience en réalité augmentée pour s’imaginer les mines de demain. Cette expérience actuellement en développement est destinée aux élèves du secondaire, afin de les inciter à jouer un rôle dans l’évolution de ce secteur, par le choix d’une formation en enseignement supérieur. Le projet est une co-création impliquant des créateurs numériques, des personnes liées au secteur minier, des conseillers en orientation, des travailleurs de l’éducation… et des jeunes!

Projet de recherche portant sur l’impact des nouvelles technologies dans les mines sur la compétence de la main-d’œuvre

L’UQAT de concert avec l’INMQ a poursuivi son partenariat avec le MRNF et le Groupe MISA dans le cadre du programme Mission mine autonome (MMA 2030) du groupe MISA pour mener la recherche portant sur les impacts des nouvelles technologies sur les compétences du personnel du secteur minier. Des cas d’étude d’impact des technologies IoT (ventilation intelligente Vorten, maintenance prédictive de pièces sacrificielles des équipements de broyage) et de la gestion des données minières sur les emplois miniers ont été réalisés. Cette recherche permet de disposer d’une cartographie des compétences futures dans le domaine minier comme outil d’actualisation des programmes et des formations à offrir.

Tutorat en sciences au secondaire

La réussite en science est une condition d’entrée pour la plupart des programmes d’enseignement supérieur menant au secteur minier. Ce projet permet à des étudiants au secondaire des écoles de la région d’obtenir du tutorat en science de la part d’étudiants de niveau collégial. Ce projet est soutenu par un partenariat avec la société minière Agnico-Eagle.

Les défricheurs numériques

Les jeunes doivent développer de solides compétences numériques pour œuvrer dans le milieu de travail de demain. Le Pôle a conclu une entente avec le Petit Théâtre du Vieux Noranda pour déployer son Escouade numérique dans 6 écoles secondaire en Abitibi-Témiscamingue. La formule prend la forme de 12 ateliers d’expérimentation par école, allant de l’installation d’un système d’arrosage automatisé à la production numérique.

Table autochtonisation CEGEPAT

L’inclusion des personnes autochtones au collégial passe par le co-développement. Le Pôle a soutenu la création d’une Table autochtonisation au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

Des formations plus accessibles

Le Pôle soutient le développement de formations en formats plus agiles, qui améliorent l’accessibilité aux compétences-clé de l’industrie. Parmi celles-ci, le développement d’une formation asynchrone pour diagnostiquer les systèmes de pompage industriels ou encore le projet Industrie intelligente, une série de modules de formation en ligne axés sur l’acquisition de compétences liées à l’industrie 4.0, un projet issu d’un partenariat entre le CEGEPAT, le Cégep de Sept-Îles et le Cégep de Lévis.

Plus de femmes en maintenance industrielle

La maintenance industrielle est un domaine d’emploi en pénurie de main-d’œuvre où trop peu de femmes sont encore présentes. Le CEGEPAT propose le programme d’AEC en mode flexible, en alternance travail-études, adapté pour les femmes en réorientation de carrière. Le projet mise sur un arrimage avec le DEC. Le Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail, le Comité consultatif femmes et la Commission des partenaires du marché du travail sont des partenaires stratégiques.